Stress et Poids : Maigrir, c’est possible !

Partagez mes articles, merci!
  •  
  •  
  •  
  •   
  • 17

Les émotions dans l’histoire du poids et le recours aux fleurs de Bach

Le poids, ce n’est pas qu’une histoire de calories. C’est aussi et surtout une histoire psychologique entre vous et votre corps. Les émotions sont omniprésentes dans l’histoire du poids : le stress, la tristesse et la fatigue jouent un rôle prépondérant. Or, les fleurs de Bach sont des alliées précieuses dans la gestion des émotions. J’ai interrogé Anne Gaëlle, psychologue spécialisée dans les comportements alimentaires, sur la question du rapport entre stress et poids : maigrir en travaillant sur ses émotions est beaucoup plus facile grâce à l’aide des Fleurs de Bach.

Interview d'anne gaelle sur la perte de poids et les émotions

Cet article reprend le contenu de cet entretien vidéo disponible sur ma chaîne YouTube. Merci à Anne Gaëlle pour cette interview.

L’histoire du poids : un équilibre difficile à trouver

Notre poids est finalement le résultat d’un calcul arithmétique. Lorsque nous incorporons suffisamment de calories pour compenser les besoins du corps, nous sommes à l’équilibre. Lorsque nous consommons plus ou moins de calories — généralement, il s’agit de plus ! —, nous sommes en déséquilibre. Et que fait le corps de ces calories dont il n’a pas besoin ? Il les stocke. Pour lui et pour nous, c’est le début du surpoids et de la litanie des régimes.

Ce qui peut être difficile à comprendre et à accepter pour quelqu’un qui est en surpoids, c’est l’inégalité de cette situation. En effet, tout le monde n’assimile pas les aliments de la même façon. Cela dépend bien sûr de notre métabolisme de base, mais aussi de notre activité physique quotidienne. Si on se dépense beaucoup, on brûlera beaucoup plus vite les calories ingérées qu’une personne qui ne fait pas du tout de sport — même lorsqu’on est au repos.

Il faut bien l’avouer, tout ceci est très décourageant pour ceux qui souhaitent maigrir. Et, comme les émotions jouent un rôle-clé dans la prise et la perte de poids, se laisser envahir par la tristesse ou la culpabilité nous entraîne dans une spirale infernale qui va aggraver le problème.

Émotions et surpoids : un cercle vicieux

Anne Gaëlle souligne un certain paradoxe : lorsque les gens ont envie de perdre du poids, leur premier réflexe est de faire appel à un diététicien ou à un coach sportif. Ou encore, ils s’inscrivent dans une salle de sport. À aucun moment ils ne s’interrogent sur l’aspect psychologique et émotionnel de leur situation. Pourtant, les émotions ont une place prépondérante dans le processus de perte et de prise de poids, qu’il s’agisse d’anxiété, de contrariété, de fatigue… Stress et poids : maigrir dans ces conditions est un parcours du combattant.

Lorsqu’on se sent mal à l’aise dans son corps, on ressent fréquemment de la honte, de la tristesse, de la culpabilité. On éprouve un besoin accru de réconfort et où trouve-t-on celui-ci ? Pour beaucoup de personnes, dans la nourriture. On craque alors rarement sur une pomme ou une portion de haricots verts, mais plutôt sur des aliments gras, sucrés et riches. Il n’est pas utile d’évoquer l’effet consolateur que possède le chocolat ! Quand on se sent mal dans sa peau, on mange donc encore plus et, ce faisant, on renforce son problème de poids.

Les émotions positives sont également émulatrices ! C’est typiquement le cas lorsqu’on sort entre amis ou en famille. On mange beaucoup plus quand on se trouve en bonne compagnie que lorsqu’on prend son repas seul. On mange surtout beaucoup plus que les besoins du corps ne le nécessitent.

Maigrir autrement : travailler sa psychologie

Faire un régime, pourquoi pas, reprendre une activité sportive, très bien, mais la priorité est ailleurs. Anne Gaëlle nous rapporte la conversation qu’elle a eue un jour avec un endocrinologue du CH de Montpellier : la première chose à travailler quand on veut perdre du poids, qu’on soit une femme ou un homme, c’est la partie émotionnelle et psychologique de son problème.

Pourquoi ? Parce que maigrir sur la durée nécessite de la motivation et de la volonté. Cela nécessite surtout de changer beaucoup d’habitudes dans sa vie quotidienne. Cela implique de prendre des initiatives, d’être en mouvement. En fait, tout se joue dans la tête, exactement comme pour un marathon. Perdre du poids rapidement, sans le reprendre ensuite, sans effet yoyo, c’est un mythe. Il faut tenir sur la durée et se construire lentement de nouvelles habitudes alimentaires.

Pour cela, il faut apprendre à se connaître et à connaître son rythme biologique. Celui-ci est important pour le sommeil, mais aussi pour l’alimentation. Par exemple, êtes-vous du matin ou du soir ? Avez-vous du mal à manger au réveil ou au contraire le petit déjeuner est-il pour vous le repas le plus important de la journée ? Vous devez aussi prendre en compte votre rythme social, la fréquence avec laquelle vous sortez entre collègues ou entre amis, les repas que vous prenez en famille… Tous ces éléments doivent être ajustés afin que vous construisiez un comportement alimentaire qui sera à la fois équilibré, plaisant et définitif !

Stress et poids : maigrir avec les fleurs de Bach

Bien sûr, les fleurs de Bach n’agissent pas directement sur la perte de poids. Elles n’ont pas d’effet destructeur sur les graisses. En revanche, elles ont un pouvoir sur nos émotions. Elles peuvent donc nous accompagner et nous aider à surmonter les émotions négatives qui nous assaillent lorsque nous modifions notre régime alimentaire.

Anne Gaëlle nous donne l’exemple d’une personne qui boit une canette de soda par jour. Cela correspond à environ huit morceaux de sucre. Au bout d’un an, ces huit morceaux vont se transformer en trois à quatre kilos. Peut-on imaginer une alternative à cette canette qui est bue le soir, au retour du travail, alors qu’on est fatigué et qu’on a besoin de se détendre ? Les fleurs de Bach peuvent aider à prendre du recul, à dire stop, à se donner la volonté de trouver de nouvelles habitudes et de nouvelles manières de se faire plaisir.

Certains patients d’Anne Gaëlle ont perdu trente kilos en un an rien qu’en arrêtant de boire une célèbre marque de sodas. En la retirant du quotidien, en la réservant aux occasions festives. Au bout de six mois, une patiente avait même perdu 19 kilos. Elle ne comprenait pas comment cela avait été possible, car elle ne s’était pas sentie frustrée et avait l’impression d’avoir perdu du poids sans rien faire. En réalité, elle avait été active dans son processus, mais son excellent moral l’avait aidée à surmonter les contraintes d’un changement de régime alimentaire avec facilité.

Stress et prise de poids : des solutions

Voici quelques conseils d’Anne Gaëlle pour initier un changement dans ses habitudes alimentaires.

  • Dans un premier, faites un état des lieux. Ne changez pas vos habitudes, mais notez scrupuleusement tout ce que vous mangez et tout ce que vous buvez pendant quatre à cinq jours. Par exemple, un verre de jus d’orange correspond à quatre morceaux de sucre. Or, l’Organisation Mondiale de la Santé préconise six morceaux de sucre par jour (et trois pour les enfants). Il y a également beaucoup de sucres cachés dans les plats industriels. Le but n’est pas de vous obliger à faire de savants calculs. Cela renforcerait le cercle vicieux entre stress et poids : maigrir est un enfer lorsqu’on est obligé de compter chaque calorie. Il s’agit plutôt de vous faire prendre conscience globalement de tout ce que vous absorbez chaque jour. Lorsque les quantités sont mises sur le papier, elles prennent une toute autre dimension.

  • Ensuite, posez-vous cette question pour chaque aliment que vous mangez : « Quand je l’absorbe, est-ce que j’ai faim ? » Tout ce que vous ingérez alors que vous n’avez pas faim encombre votre organisme. Il ne sait pas quoi en faire, il n’a pas matière à l’utiliser. Il va donc le stocker.

Cette démarche prend du temps, car il faut apprendre à se connaître, rééquilibrer son alimentation, idéalement se remettre à cuisiner pour éviter les sucres cachés des produits industriels. Il est important aussi d’avoir une petite activité physique, donc de trouver des créneaux dans son emploi du temps. C’est un investissement en temps, mais c’est la meilleure manière de perdre du poids sans régime et définitivement. Dans ce processus, l’emploi des fleurs de Bach est précieux, puisqu’il vous aide à combattre naturellement la fatigue, la tristesse, l’anxiété et vous donne la combativité et la volonté. Un moral d’acier est la clé du succès !

Vous souhaitez en savoir plus ? Rejoignez la Petite Académie des Fleurs de Bach et découvrez le merveilleux potentiel de cette méthode de soins naturels. Je vous invite également à recevoir gratuitement mes fiches sur les fleurs de Bach !

Béatrice

 

  • 17
    Partages

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *