Les Dangers Des Huiles Essentielles

Les huiles essentielles sont des extraits de plantes aromatiques très puissants.  Les huiles essentielles résultant d’une distillation et les substances ainsi récoltées sont très concentrées. Certaines de ces molécules aromatiques s’avèrent toxiques et donc dangereuses pour l’organisme. Il est donc important de tenir compte des dangers des huiles essentielles.

Vous devez prendre certaines précautions, je vous explique tout immédiatement.

Je sais que je dois vous faire peur en vous parlant des dangers potentiels mais comme la peur n’évite pas le danger, vous avez la possibilité de tous les connaitre ici et ensuite de ne plus avoir peur des huiles essentielles. Vous entendez les pires informations sur leurs effets secondaires ou sur leur toxicité mais je vais vous aider à y voir plus clair et surtout à ne plus avoir d’appréhensions avec elles.

Chaque flacon contient des millions de molécules actives. La manipulation des huiles essentielles peut s’avérer dangereuse si on ne connait pas les effets des huiles sur l’organisme.

Les huiles essentielles sont accessibles sans ordonnance et peuvent s’acheter dans les pharmacies, parapharmacies ou même sur internent facilement.

Cependant, malgré leur libre accès, et leur origine naturelle, elles ne doivent pas être considérées comme inoffensives. En effet, même prises en petite quantité, certaines huiles essentielles peuvent être toxiques et entraîner des complications et des soucis de santé à prendre au sérieux.

Certaines personnes sont plus exposées et plus fragiles face aux huiles essentielles : les nourrissons, les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes mais également les personnes souffrant d’allergies ou de pathologies comme l’asthme ou l’épilepsie.

Mes conseils ne se substituent pas à l’avis de votre médecin. Il faut donc prendre toujours son avis en compte surtout si vous avez un problème de santé.

Restez avec moi jusqu’au bout de l’article, je vous donne à la fin de l’article toutes les solutions et les gestes à connaitre pour agir en cas d’accident.

Les dangers des huiles essentielles - Blog Betilami

“Le trop de confiance attire le danger” Pierre Corneille

Les dangers des huiles essentielles : les symptômes d’une intoxication

Les signes d’une intoxication peuvent être l’agitation ou la somnolence, une sensation d’ébriété, des hallucinations ou une perte d’équilibre. Le plus grand risque reste les convulsions. Il peut également y avoir des complications de type respiratoires (mal de gorge, toux, …) ou digestives (nausées, vomissements ou douleurs abdominales,…). Les principaux symptômes peuvent être constatés entre 30 minutes après l’ingestion ou l’utilisation de l’huile essentielle et jusqu’à 4 heures.

Les symptômes et la gravité d’une intoxication par les huiles essentielles varient suivant le type d’utilisation (ingestion, application cutanée et contact avec les yeux, …), le type d’huile utilisée, la concentration du produit (utilisation pure par exemple) et enfin la quantité ingérée.

En cas d’ingestion :

Les symptômes peuvent être nombreux :

  • Nausées,
  • Vomissements,
  • Diarrhée,
  • Irritation de la bouche,
  • Problèmes respiratoires,
  • Convulsions,
  • Et dans les cas les plus graves, une atteinte du foie ou des reins.

En cas de contact cutané :

Les symptômes principaux sont :

  • irritation de la peau,
  • Rougeurs,
  • Sensations de picotement voire de brûlures,

Je vous rappelle qu’il est préférable de diluer une huile essentielle dans une huile végétale pour éviter ce type de complication.

Une huile essentielle peut être utilisée pure mais il faut être vigilent et savoir si cette huile  est adaptée à cet usage.

En cas de contact oculaire :

Les symptômes sont :

  • Trouble de la vision
  • Atteinte de la cornée

Je vous explique juste après comment intervenir si une goutte d’huile essentielle tombe dans votre œil par accident.

En cas d’atteinte des voies respiratoires :

L’inhalation et la diffusion d’huiles essentielles peuvent provoquer une irritation des voies respiratoires supérieures.

Les différents dangers des huiles essentielles 

Danger n° 1 : Les huiles essentielles photosensibilisantes

Un huile essentielle photosensibilisante  augmente la sensibilité de la peau aux rayons du soleil et les risques pour la peau sont réels : Risque de tâches brunes, éruption cutanée ou dépigmentation irréversible.

Il faut donc attendre au moins 8 heures avant de s’exposer au soleil après la prise d’huile photosensibilisante même par voie orale.

Les huiles essentielles concernées font parties de la famille des rutacées : tous les agrumes (citron, bergamote, pamplemousse, orange, …).

A noter que le petit grain bigarade et le néroli n’ont pas ces effets car l’huile est faite à partir des fleurs et pas des feuilles ni des écorces.

Les huiles essentielles de la famille des apiacées sont également concernées : la livèche, l’aneth, la carotte sauvage, le fenouil, le persil, le khella, le céléri et le cumin.

Les autres huiles sont la verveine citronnée, le millepertuis, et tagète.

Danger n ° 2 : Les huiles essentielles dermocaustiques

Les huiles essentielles dermocaustiques peuvent causer des brûlures sur la peau.

Pour ces huiles, pensez à toujours diluer vos huiles essentielles avec une huile végétale. Une utilisation pure d’une huile essentielle ne peut se faire que sur une partie peu étendue du corps et avec certaines huiles. Il faut donc étudier les huiles essentielles au cas par cas.

Voici la liste des huiles essentielles à ne pas utiliser sur la peau :

  • Les huiles essentielles à monoterpènes : Pin sylvestre, laurier noble, citron, niaouli, genévrier commun et le cyprés toujours vert
  • Les huiles essentielles à phénols  :  Ajowan , basilic à Thymol, girofle, sarriette, thym, origan
  • Les autres huiles essentielles : Menthe poivrée, oignon et ail

Danger n° 3 : Les huiles essentielles allergisantes

Toutes les huiles essentielles sont potentiellement allergisantes, il faut donc toujours effectuer un test d’allergie avant toute nouvelle utilisation.

Les huiles essentielles très allergisantes sont : Le laurier noble, l’aunée et le pin maritime.

Mode d’emploi en vidéo pour effectuer ce test :

Si la vidéo et ma chaîne vous plaisent, abonnez-vous !

Danger n° 4 : Les huiles essentielles irritantes

Les huiles essentielles peuvent irriter la peau, en les diluant vous évitez beaucoup de problèmes d’irritation.

Rappels utiles :

  • Pas d’usage prolongé
  • Pas d’application directe sur les yeux, le nez, dans les oreilles et les organes génitaux.

Les principales huiles essentielles reconnues comme irritantes  :

– Cumin
– Cannelle
– Gaulthérie couchée
– Gaulthérie odorante
– Myrte
– Eucalyptus citronné

Mais aussi :

– Verveine citronnée
– Hélichryse italienne
– Citronnelle
– Mélisse
– Fenouil
– Laurier noble, basilic et estragon

Danger n° 5 : Les huiles essentielles abortives et neurotoxiques

Une huile essentielle est dite “abortive” quand elle peut provoquer un avortement et “neurotoxique” quand elle peut atteindre le système nerveux.

Ne jamais utiliser ces huiles essentielles pendant la grossesse (surtout les 3 premiers mois), pendant l’allaitement ou sur les bébés et les jeunes enfants

Les huiles essentielles concernées :

– Laurier noble
– Achillée millefeuille
– Achillée musquée
– Ciste
– Aunée

Mais aussi :

– Cyprès
– Sauge officinale
– Thuya
– Camphre
– Romarin
– Menthe

– Eucalyptus globuleux et mentholé
– Cèdre de l’Atlas

Les précautions à prendre pour éviter les accidents avec les huiles essentielles

Les dangers des huiles essentielles - blog betilami

Le centre antipoison de Lille a constaté, dans une étude, une augmentation significative du nombre d’appels pour des intoxications aux huiles essentielles depuis 2000.

Il faut donc prendre un certain nombre de précautions avec ses flacons d’huiles essentielles :

  • Ne pas les utiliser sur du long terme (pause thérapeutique obligatoire):

Il est important de ne pas utiliser les huiles essentielles sur du long terme pour que votre corps ne s’habitue pas à recevoir un composé actif tous les jours, ce qui diminuerez son efficacité, et surtout que vous ne développiez pas une allergie.

Une cure d’1 semaine d’huile essentielle doit s’accompagner d’une pause d’1 semaine ensuite.

  • Les diluer le plus souvent possible
  • Bien stocker vos flacons, ne pas les laisser à la portée des enfants.
  • Eviter l’utilisation sur des personnes allergiques

Une minute d’inattention est un accident peut arriver avec les huiles essentielles 

  • Vérifiez le nom et la composition de votre huile essentielle :

Il ne faut acheter que des flacons d’huile essentielle où il est notifié le nom complet et en latin. Il est important d’avoir à faire à la bonne composition et ne pas se tromper d’objectif thérapeutique.

Pour une même espèce, les huiles essentielles peuvent être chimiquement différentes, on fera attention à la notion de chémotype (définition en cliquant sur le lien).

Le chémotype varie en fonction de l’altitude ou de l’humidité, du lieu où pousse la plante avant d’être récoltée. Il ne faut pas , par exemple, confondre le thym à linalol et la thym à thymol qui n’ont pas du tout les mêmes propriétés ni les mêmes effets. Ne pas confondre également l’eucalyptus globuleux qui va soigner la toux et les bronchites avec l’eucalyptus citronné au vertus anti-inflammatoires et l’eucalyptus radié le chouchou de la spère ORL.

D’autres indications sont à prendre en compte lors d’un achat , comme le 100% naturelle et 100 % pure et si possible de qualité biologique.

  • Ne pas l’utiliser pure et respecter la posologie

Pour limiter les risques d’irritation, n’appliquez pas d’huile essentielle pure sur la peau. Diluez-les avec une huile végétale pour faire des massages surtout sur une zone étendue.

Par voie orale, ne pas dépasser la dose d’1 à 2 gouttes trois fois par jour.

Les huiles essentielles utilisées pures interdites par voie orale : écorce de cannelle, clou de girofle, thym, sarriette et origan.  Elles peuvent brûler la muqueuse.

  • Rangez les bien, à l’abri de la lumière, de la chaleur et des enfants.

Achetez uniquement des flacons teintés pour éviter que les composés actifs se transforment au fil des mois.

flacon teinté conseillé - blog betilami

Vous trouverez ici un article complémentaire sur la conservation des huiles essentielles : cliquez ici

Quelques conseils supplémentaires : 

  • Les huiles ne sont pas des produits anodins, renseignez-vous avant de les acheter, de les utiliser.  Les conseils et informations délivrés par une conseillère en huiles essentielles sont importants et peuvent vous faciliter l’accès aux bienfaits de l’aromathérapie.  ⇒ Je peux vous y aider, il suffit de découvrir mon accompagnement personnalisé .
  • Conservez les flacons hors de portée des enfants, prenez les mêmes précautions qu’avec vos médicaments.
  • Attention à placer votre diffuseur en hauteur pour que vos enfants ne l’attrape pas.
  • Différenciez votre aromathéque de votre armoire à pharmacie. Il n’est pas rare de confondre un flacon d’huile essentielle avec un médicament.
  • Conservez les huiles essentielles à l’abri de l’air, de la chaleur et de la lumière. La dégradation des huiles essentielles peuvent entraîner une réaction allergique.

Mais que faire si un accident se produit avec les huiles essentielles ?

Je vous l’avez promis, je vous donne maintenant les bons réflexes à connaître si jamais vous êtes témoin d’un accident avec les huiles essentielles ou si avez un problème lié à elles.

Si vous utilisez les huiles essentielles depuis peu de temps, vous avez peut être peur de faire un surdosage. Rassurez-vous les accidents seront extrêmement rares si vous suivez tous les conseils de mon article mais aussi dans mon blog.

Toutefois, un accident est vite arrivé et il est bon de savoir comment bien réagir face à une telle situation. Les huiles essentielles sont des préparations très concentrées et peuvent provoquer des symptômes d’intoxication en cas de surdosage.

Voici quelques gestes à retenir si jamais vous êtes confronté à un accident :

Intoxication par voie orale :

Si vous ou l’un de vos proches prenez une grande dose d’huile essentielle par voie orale, voici ce qu’il faut retenir :

– Ne pas faire vomir la personne (risque de brûlures)
– Rincez un maximum la bouche, voire boire 1 ou 2 gorgées d’eau.
– Appelez le centre anti-poison de votre région en identifiant l’huile essentielle ingérée, le type utilisation, l’age de la victime, l’heure de l’accident et les symptômes, signalez également s’il y a eu des vomissements ou pas.

– Appelez votre médecin

Intoxication par voie cutanée :

Si vous ressentez une brûlure en appliquant une huile essentielle, pratiquez la règle des “15” en  mettant un filet d’eau :
– Pendant 15 minutes
– A une température de 15°
– A 15 cm de distance
– Appelez votre médecin

Intoxication par voie oculaire :

Si une goutte d’huile essentielle tombe dans votre œil, rincez-le avec du sérum physiologique pendant 10 minutes au moins. Si des symptômes apparaissent (irritation inconfort visuel, douleur, … ) appelez votre médecin.

Intoxication par voie respiratoire :

En cas d’inhalation par une personne fragile ou allergique, faites sortir la personne de la pièce pour qu’elle puisse respirer de l’air frais. Si des symptômes apparaissent (vomissement, vertiges, …) appelez votre médecin.

En résumé …
Vous aurez compris au fil de mon article que les huiles essentielles, bien qu’extraordinaires, ne sont pas des produits anodins et qu’il faut les prendre au sérieux.

Pour éviter des accidents :
– Conservez les flacons hors de portée des enfants,
– Ne placez pas de diffuseur d’huiles essentielles à portée des enfants,                                                                  — -Les flacons d’huiles essentielles peuvent parfois ressembler à des flacons de médicaments, conservez-les séparément,
– Conservez les huiles essentielles à l’abri de l’air et de la lumière,
– Prenez les mêmes dispositions qu’avec les médicaments surtout vis à vis d’un public jeune.

J’espère que cet article vous aura permis de comprendre et de mieux appréhender les dangers des huiles essentielles. En prenant des précautions, et en vous faisant bien conseiller, vous n’aurez plus de raison de ne pas utiliser l’aromathérapie dans votre quotidien.

“La clé de la connaissance est la clé du pouvoir, de la sagesse” Confucius

Dites moi en commentaire, quelles sont vos plus grandes craintes face aux huiles essentielles ?

Allez-vous changer vos habitudes à présent et commencer à avoir un peu plus confiance dans l’aromathérapie ?

J’attends vos commentaires.

A bientôt

Béatrice 

 

 

 

 

 

 

 

3 Erreurs à ne pas commettre quand on débute avec les huiles essentielles

Il y a plus de 10 ans, j’ai découvert les fleurs de Bach qui m’ont permis de sortir d’une dépression naturellement.  A la suite de cette découverte,  j’ai ressentie le besoin d’étendre mes connaissances à d’autres médecines dites “douces” ou “complémentaires” pour prendre soin de ma famille sainement et plus naturellement comme je l’avais fait pour moi avec les fleurs.

A cette époque, mes filles enchaînaient les rendez-vous chez le médecin et la prise d’antibiotiques devenait toujours plus fréquente. J’ai commencé alors à m’intéresser aux huiles essentielles à la suite d’une énième épidémie de rhume à la maison.

Je me suis prise de passion pour l’aromathérapie.

En  commençant à utiliser les huiles essentielles à la maison, j’ai commis de nombreuses erreurs, peut être comme vous ?

J’ai tenté de trouver des informations dans les livres ou sur internet mais, outre le fait que je perdais beaucoup de temps à les chercher et à les comprendre, je lisais souvent des articles compliqués, des synergies complexes et des dosages contradictoires.

3 erreurs à ne pas commettre quand on débute avec les huiles essentielles

“Il n’y a pas de hasards, suivez votre intuition” Julien Peron 

J’ai donc décidé de me former pendant 1 an pour éviter de renouveler ces erreurs et utiliser les huiles essentielles sans avoir peur de me tromper dans les dosages et surtout savoir quelles huiles utilisées quand l’une de mes filles couvait un nouveau rhume ou un début de gastro sans dépenser une fortune.

Lire la suite 3 Erreurs à ne pas commettre quand on débute avec les huiles essentielles

Huile Essentielle De Menthe Poivrée : 12 bonnes raisons de l’utiliser

L’huile essentielle de menthe poivrée est l’une des plus polyvalentes de toute l’aromathérapie. De nombreuses propriétés, posologies et modes d’administration sont possibles pour soulager différents maux. Sa richesse en menthol lui confère une action très rafraîchissante et ses propriétés antalgiques sont remarquables.

Huile indispensable dans une trousse d’aromathérapie familiale et des passionnés de sport, elle fait partie des 5 huiles essentielles à posséder pour bien commencer à utiliser les huiles essentielles.

De nombreuses études cliniques ont démontré les nombreux atouts de la menthe poivrée : elle diminue la douleur des piqûres, elle soulage les maux de tête, elle améliore la digestion, elle débouche le nez et lutte contre les nausées mais la liste de ses bienfaits ne s’arrête pas là.

⇒ J’ai des maux de tête et je n’arrive pas à me soulager

⇒ J’ai du mal à digérer et je me sens ballonné après les repas

⇒ Ma femme a le mal des transports

⇒ Mon fils passe des examens et il a besoin de se concentrer

L’organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’agence Européenne du médicament (EMA) a reconnu les effets bénéfiques de cette huile essentielle dans ” le traitement du syndrome du côlon irritable et dans les affections digestives ; par voir externe, l’huile essentielle est efficace contre les douleurs musculaires et les maux de tête”.

L’huile essentielle de menthe poivrée, au service de votre bien-être

La menthe poivrée est une plante vivace aux tiges carrées et velues. Elle était déjà utilisée en Egypte antique. 

La menthe poivrée est une plante vivace aux tiges carrées et velues.  Elle était déjà utilisée en Egypte Antique. Son odeur est très reconnaissable : fraîche, agréable et forte.

Sa composition :

  • menthol: 30 à 55%
  • menthone : 12 à 32%
  • 1,8-cinéole: 3 à 14%

12 bonnes raisons d’utiliser l’huile essentielle de menthe poivrée

La menthe poivrée, 12 bonnes raisons de l'utiliser

“Il n’y a pas de meilleur remède que celui qui réussit” proverbe français

Apaise rapidement les maux de tête et les migraines

Les effets analgésiques de la menthe poivrée sont un remède efficace pour apaiser les maux de tête grâce à son effet apaisant. Le froid atténue rapidement la douleur et les migraines.

Massage : appliquez 1 à 2 gouttes pures d’huile essentielle directement sur les tempes et à la base du cou. Faites de petits ronds du bout des doigts en évitant de vous approcher trop près des yeux et répéter l’opération 30 minutes plus tard.

Inhalation : versez 3 à 4 gouttes dans un bol d’eau frémissante (pas bouillante car les molécules actives des huiles essentielles ne résistent pas à la chaleur), respirez profondément pendant 5 minutes.

Diffusion : versez 15 gouttes dans votre diffuseur pendant 30 minutes matin et soir ou pendant la crise. Il est recommandé d’associer l’huile essentielle de menthe poivrée très forte à une autre huile essentielle (ravintsara, eucalyptus radié par exemple).

Stoppe durablement les nausées et les vomissements

Lire la suite Huile Essentielle De Menthe Poivrée : 12 bonnes raisons de l’utiliser

8 Huiles Essentielles Indispensables Au Printemps

Tout comme pendant l’automne et l’hiver, le printemps est une saison qui nécessite d’utiliser des huiles essentielles adaptées.

Le printemps est la période où il faut penser à détoxifier son corps de tous les excès faits tout au long de l’hiver. Il faut aussi prendre soin de sa peau, faire disparaître sa peau d’orange et faire attention aux insectes et au soleil. Les allergies sont également très présentes en cette période. Une huile essentielle de printemps peut vraiment vous aider à vous soulager, vous allez la découvrir dans cet article.

A la fin de l’article, je vous réserve un petit bonus “spécial printemps” avec la recette de mon baume pour atténuer tout en douceur la cellulite tenace afin de préparer l’été !

Rappel : Il faut toujours utiliser les huiles essentielles avec précaution, mes conseils d’aromathérapie ne remplacent pas l’avis de votre médecin.

huiles essentielles du printemps

“S’il n’y avait pas d’hiver, le printemps ne serait pas si agréable : si nous ne goûtions pas à l’adversité, la réussite ne serait pas tant appréciée” Anne Bradstreet

Les huiles essentielles du printemps: vers une détox efficace

Vous vous sentez fatigué ?

Vous avez du mal à digérer ?

Vous avez des boutons sur le visage ?

Il est sûrement temps de vous occuper de vous et de votre foie et de drainer les toxines et les graisses pour accélérer leur élimination de votre organisme.

L’huile essentielle de citron pour nettoyer son organisme

L’essence de citron est une huile qui peut vous rendre bien des services au printemps. Elle détoxifie et renforce votre système immunitaire et stimule la circulation lymphatique.

Cette huile va permettre une libération de la bile vers l’intestin qui permet un meilleur fonctionnement du foie et une meilleure capacité à capter les graisses. Le bol alimentaire progresse mieux dans l’estomac et la digestion va être facilitée.

Le système circulatoire du sang fonctionne mieux et l’élimination des toxines est accentuée. Bref, les foies fatigués adorent cette huile !

L’essence de citron a même un effet revigorant et stimulant. Elle permet de retrouver la pêche et la bonne humeur alors pas d’hésitation.

Lire la suite 8 Huiles Essentielles Indispensables Au Printemps

Les cailloux : pour la beauté mais pas que !

Permettez-moi de vous présenter un article invité du site planète cristal qui met en lumière les bienfaits des pierres: la litho thérapie.

La litho thérapie reste, aujourd’hui encore, méconnue du grand public. J’ai donc décidé de partager mon clavier le temps d’un article pour vous faire découvrir le pouvoir énergétique des pierres qui augmente votre sensation de bien être.

Encore une façon de prendre soin de soi naturellement !

Les bienfaits des pierres sur le corps humain

Notre corps évolue chaque jour et subit différentes agressions au quotidien. Afin de veiller à son bon fonctionnement et son équilibre, il faut parfois avoir recours aux pierres naturelles. En 3 points, voici comment la litho thérapie, grâce aux bijoux en minéraux, peut faire du bien.

Le port des bijoux en minéraux

Tout d’abord, il est bien de définir le terme : litho thérapie. En effet, apparu dans les années 70, la litho thérapie ou parfois écrit litho-thérapie est le fait de se soigner en utilisant les pierres.

Cependant, cette médecine est indissociable de l’homme puisqu’il semble que les premiers êtres humains utilisaient déjà cette forme de médecine.

Pour ressentir les bienfaits de ces bijoux minéraux, il est conseillé de les porter sur les méridiens, les centres énergétiques ainsi que dans le secteur des chakras. Selon la zone ciblée, l’effet sera d’y augmenter le flux énergétique. Avant de mettre un bijou, il faut donc réfléchir au bienfait attendu.

Il faut ensuite entrer en contact avec la pierre en suivant son intuition pour mieux comprendre son utilisation. En effet, chaque pierre peut renfermer des vertus de guérison, de protection, de stimulation ou de facilitation.

Les bienfaits de pierre avec la lithothérapie

Afin de les porter correctement et d’en ressentir les avantages, il est donc primordial d’étudier les vertus des pierres qui sont sur les bijoux. Il ne faut pas juste se fier à ce qu’un vendeur dit car ce qui l’intéresse avant tout c’est de faire du chiffre d’affaires.

Il vaut mieux donc se renseigner sur le nom de la pierre et effectuer ses propres recherches.

Les colliers et pendentifs Lire la suite Les cailloux : pour la beauté mais pas que !